Les batteries LFP – quel impact ont elles sur l’environnement

La production de batteries nécessite des matières premières et de l’énergie.  Les batteries en lithium de phosphate de fer (LFP) ont plusieurs avantages par rapport à d’autres technologies en ce qui concerne l’utilisation de ces matières premières, et en termes de sécurité.  Et ils contribuent à réduire les émissions de CO2 lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec la production d’énergie renouvelable (panneaux solaires ou d’éoliennes).

 

La production d’énergie renouvelable est devenue très efficace.  Par exemple, le coût d’une installation PV a chuté de plus de 70% depuis 2010.  Mais malheureusement, le vent ne souffle et le soleil ne brille pas toujours.  Cela signifie qu’une forme de stockage est nécessaire pour équilibrer l’offre et la demande d’électricité.  Les batteries LFP présentent différents avantages pratiques et économiques par rapport aux batteries au plomb ou à d’autres technologies de batteries au lithium :

  • Sans entretien; Par exemple, il n’est pas nécessaire de controller le niveau de l’eau.
  • Durée de vie beaucoup plus important que les batteries au plomb (jusqu’à 10 fois plus longtemps), et donc un coût total beaucoup plus faible.
  • Temps de chargement plus rapide.
  • Processus de chargement plus efficace.
  • Une autodécharge beaucoup plus faible, ce qui réduit la perte d’énergie entre les cycles de charge.
  • Très stable, et non inflammable.
  • Sans gaz, vapeurs et fuites.

Une alternative recyclable aux batteries au plomb?

Het weggooien en recyclen van batterijen blijft een zware belasting voor h

L’élimination et le recyclage des batteries posent un défi pour l’environnement.  Certaines batteries au plomb sont recyclées en toute sécurité pour récupérer le plomb et les autres matériaux.  Mais beaucoup de batteries au plomb finissent encore sur le dépotoir, en particulier dans les pays en développement.

Étant donné que les électrodes des batteries LFP sont fabriquées à partir de matériaux non toxiques, elles représentent une menace environnementale beaucoup plus faible que les batteries au plomb.  Ils peuvent également être recyclés pour réutiliser les matériaux des électrodes, du câblage et des boîtiers.  Certains de ces matériaux peuvent être utilisés dans de nouvelles batteries au lithium.  Actuellement, les batteries LiFePO4 aux matériels recyclés sont déjà disponibles.

En raison de la longue durée de vie des batteries au lithium, beaucoup de batteries sont encore en usage, de sorte que les processus de recyclage sont encore nouveaux.  Dès que plus de batteries au lithium arriveront à la fin de leur durée de vie, le recyclage deviendra naturellement plus efficace car les ingénieurs amélioreront continuellement les processus pour récupérer les matériaux.

Il y a donc de grands avantages environnementaux à l’utilisation des batteries LFP au lieu de batteries au plomb.

Mais quel sont les prestations des batteries LiFePO4 par rapport aux autres batteries au lithium en matière environnementale ?

Le lithium en lui-même n’est pas toxique et ne s’accumule pas comme le plomb ou d’autres métaux lourds.  Mais la plupart des technologies de lithium utilisent des oxydes de nickel, du cobalt ou du manganèse dans leurs électrodes.  On estime qu’il faut 50 % d’énergie supplémentaire pour produire ces matériaux par rapport aux électrodes des batteries au lithium de phosphate de fer.  Un rapport de 2013 de l’EPA (United States Environmental Protection Agency) a montré que les batteries au lithium à base de nickel ou de cobalt ont le plus grand impact sur l’environnement de tous les types de batteries au lithium.  La technologie LFP utilisé par AlphaESS est donc la plus respectueuse de l’environnement.

En plus, les batteries LiFePO4 présentent d’autres avantages majeurs par rapport aux autres technologies au lithium :

  • Ils n’utilisent pas de métaux rares ou toxiques, mais contiennent des matériaux bien disponibles comme le cuivre, le fer et le graphite.
  • Beaucoup moins d’énergie est utilisé lors de l’extraction et le traitement des matières premières.
  • Les sels de phosphate sont moins solubles que les oxydes métalliques, de sorte que le risque de lessivage dans l’environnement est beaucoup plus faible.Surtout batteries sont collectées correctement.
  • Et bien sûr, les batteries LiFePO4 sont chimiquement beaucoup plus stables.Il y a beaucoup moins de risque d’enflammation ou d’éclats.

Donc, ici aussi, les batteries de lithium de phosphate de fer sortent mieux.

Bron: Solarquotes.com.au

Les batteries à l’eau salée ne sont-elles pas beaucoup mieux pour l’environnement  ?

Les batteries à l’eau salée contiennent très peu de matières toxiques, mais cela ne signifie pas qu’elles seraient meilleur pour l’environnement que les batteries LFP.

Pour comprendre cela, vous devriez non seulement tenir compte de l’utilisation des matériaux, et de l’énergie sur toute la durée de vie, mais aussi de l’efficacité lors de l’utilisation de la batterie.

Vous avez simplement besoin de beaucoup plus capacité en batterie à l’eau salée qu’avec une batterie LFP pour obtenir la même chose.

 

Nous sommes tous prêt à lutter pour l’environnement, et nous voulons contribuer à la réduction de la pollution et à l’utilisation modérée de matériaux rares.  Quand il s’agit de choisir une technologie de batterie, le LFP est aujourd’hui le bon choix.